lundi 22 décembre 2014

Pour ceux qui passeront NOËL loin d'ALLASSAC, quelques photos souvenirs

L'été indien vous attend dans la Plus BELLE ....

Un manège sur la place proposé par les commerçants et la municipalité est pris d'assaut par les enfants et anime le coin alors que la plupart des commerces sont fermés.



 

temps frais et beau
 Petit tour au Saillant toujours magnifique dés le moindre rayon de soleil


la si belle Vézère, "notre" rivière en aval

la Vézère en amont

le château Mirabeau

je n'ai pas réussi à choisir donc les 2 photos
Tous les ans les habitants du Saillant ornent les entrées du Pont pour les fêtes


Puis nous filons vers notre Plage, GARAVET 


la Vézère en aval

la Vézère en amont qui arrive du Saillant!


Retour au centre ville avec comme point d'orgue le manège qui fait visiblement des heureux et crée un pole d'animation sur la place


magnifique
l'ardoise toujours grise


la crèche à l'ombre de l'entrée



en attente

et voilà une belle journée des premiers jours d'hiver se termine et comme la Tour a retrouvé son éclairage de fête, tout est parfait à ALLASSAC ...

coucher du soeil : l'église, la tour et l'arbre de la liberté



joyeux Noël

lundi 15 décembre 2014

La Rivièra c'est à Gaud et à la Chartroulle, commune d'Allassac

En discutant lors de l'inauguration de la nouvelle salle culturelle avec deux  amies habitantes des villages au dessus du bourg,
voilà pas qu'elles commencent, soutenues par leurs maris (je précise issus de communes environnantes !!!donc non suspects de chauvinisme!!!)
à parler du micro climat sis à La Chartroulle et à Gaud par rapport à Allassac (comprendre le centre bourg)

la Chartroulle et son micro climat
Stupéfaction de ma part : le nombre de degré d'écart commencé à 3 n'a fait qu'augmenter au fur et à mesure de la discussion,
nous avons fini par
 "mon mari part faire du vélo avec un TShirt tellement il fait beau et lorsqu'il arrive à Varetz aprés avoir traversé Allassac et la Plaine il est frigorifié donc par précaution il prend maintenant un Sweat"
Sans dèc !!!!!!!!!!!!!!une telle différence, je vous conseille donc de réviser vos classiques et d'envisager une résidence secondaire dans nos hauteurs!!

Odile a quand même précisé d'un air entendu
 "quand nous avons du brouillard ce n'est pas bon du tout
sous entendu, vous, pauvre habitant du bourg, vous devez vous cailler et être dans la purée de pois ... ce qui n'est pas faux.
Nous un matin de décembre

mais il a disparu où, le manoir des Tours ?
Deux options, soit un déménagement vers les hauteurs soit en attente du réchauffement climatique pour bénéficier du même climat que la Riviera ... allassacoise...

Et oui, la dolce vita c'est à Gaud...


mercredi 10 décembre 2014

C'était comment l' inauguration de la (nouvelle) salle culturelle d'Allassac ?

C'était une belle inauguration de notre nouvelle salle quelque part vers le Petit Garavet (ne pas confondre avec notre plage mondialement connue et ... reconnue)
le temps que tout le monde se fasse la bise et notre Maire annoncait enfin essayait d'annoncer avec un micro récalcitrant, la cérémonie de "coupure du ruban" à l'extérieur.
Les officiels et autres personnalités resortaient donc pour y procéder pendant ce temps les autres, nombreux allassacois, prenaient place dans les gradins de la grande salle en profitant d'un concert de l'école de musique.
Ce fut le tour des discours :
 le Maire, l'ancien Maire porteur du projet depuis le Printemps 2003, le Maire de Brive, président de la communauté d'agglo dont notre salle sera un des fers de lance.
  •  Jean Louis Lascaux, ardent défenseur du service public, a mis en avant le travail dans le respect de ce dernier, de sa première adjointe et de la directrice des services de notre commune.
Il a souligné l'extraordinaire atout d'Allassac à savoir (au-delà d'être la PBVDM) son tissu associatif, dense et trés dynamique, lequel trouvera là lieu de partage et d'épanouissement.
  • Gilbert Fronty, ancien maire et maire honoraire a retracé l'exégèse du projet pas toujours facile à porter dans sa phase de démarrage mais là et bien là prêt à s'imposer dans la vie allasscoise.
  • Frédéric Soulier, maire de Brive et président de notre communauté d'agglo laquelle va s'élargir de facon conséquente, a mis en avant  le pole attractif que représente un tel ensemble dans nos régions pour essayer d'y apporter la culture.
Réalisée avec le maximum de matériaux et par le maximun d'artisans locaux

petite panne de micro pour animer !

l'école de musique est en place ainsi que Madame Faucher, notre centenaire

Jean louis, Frédéric et Gilbert avec les membres du conseil municipal des jeunes

les discours

Belle porte
trés belle animation par "des personnages échappés du festival de Venise"(excusez le flou)

vitrine dans le hall qui met en avant le travail d'artistes locaux dans la céramique et les costumes vénitiens

sympa cette expo sur les différentes étapes de la construction de notre salle culturelle

ce que j'ai préféré la modernité des toilettes

une perspective sur la Plus Belle Ville du Monde

ai bien aimé ces deux tableaux exposés parmi d'autres dans le hall

et voilà la SALLE CULTURELLE D'ALLASSAC

SYMBOLE DE NOTRE COMMUNE des MENHIRS D'ARDOISE .... FROM ALLASSAC




vendredi 5 décembre 2014

Miss France 2015 : ALLASSAC VOTE LEA FROIDEFOND, Miss Corrèze, Miss Limousin et ALLASSACOISE


Il est clair qu'ALLASSAC ne revivra pas deux fois la conjonction de ces deux évènements:
  • une allassacoise à l'élection de miss FRANCE

Léa Froidefond (photo radio Alouette)
  • l'inauguration de sa nouvelle salle culturelle 
 
et donc la bonne idée est de retransmettre le premier évènement au sein du deuxième, rajoutons qu'en  plus tous les bénéfices iront pour le Téléthon.




dimanche 30 novembre 2014

D'ALLASSAC, Léa FROIDEFOND, Miss Corrèze, Miss Limousin et (est) en route ... pour Miss FRANCE

 Léa, GO, GO, GO ...
Quand on vient de la Plus Belle Ville du Monde,
TOUT EST POSSIBLE.
Cette photo de Léa au naturel est superbe et symbolise bien le Limousin et la Corrèze que Léa représente : magnifique, naturelle, heureuse et fière.  (photo du CDMC )

 Depuis que ce blog existe, c'est sa 3ème campagne électorale,
 Je ne connais rien à l'organisation de la soirée Miss France,  l'on peut voter pour les candidates donc
 mobilisons nous, VOTONS pour Léa.

Léa est une allassacoise pur jus, 
par son père coté Froidefond et par sa mère coté Bournet.

Dans ces deux familles beaucoup de femmes, des figures féminines fortes.
  Les deux arrières grand mères de Léa, Berthe Froidefond et Marie Bournet, font partie des personnages de mon enfance et étaient familières à tous les allassacois.

C'est donc un grand honneur pour notre commune que l'une des siennes la représente à une manifestation nationale même si celle ci a un coté un peu kitsch cependant tendance !!!

 Gentille, intelligente, sportive, c'est ainsi que ses proches brossent le portrait de Léa.

Très sportive, elle enchainait les longueurs à la piscine lorsqu'elle était adolescente et aurait pu continuer dans cette voie. Son grand père paternel (cousin de mon père) qui arpente quotidiennement nos chemins pour garder la forme m'a parlé de Léa avec amour et admiration. Léa s'orientait vers un métier lié aux enfants avec lesquels on sent qu'elle a beaucoup d'affinités et d'empathie.

Il se trouve que ce week end a lieu l'ouverture à la population de notre nouvelle salle culturelle. 


Du coup, concordance de date, dans le cadre aussi de la soirée Téléthon, un écran géant retransmettra la soirée "Miss France" dans ce nouveau lieu de la vie allassacoise...

 et  une miss FRANCE FROM ALLASSAC, cela aurait de la gueule, non ?


ALLEZ LEA, GO, GO, GO ...
 LA PLUS BELLE VILLE DU MONDE EST AVEC TOI


Le plus beau vallon de notre commune ...vue de la rue du clos rougier (petit clin d’œil)
En même  temps que j'écris, j'écoute Pierre Rabhi sur France Inter qui raconte la légende amérindienne du Colibri, ce petit oiseau gracile et gracieux qui essaye d'éteindre un incendie et dont le tatou se moque "tu ne penses pas que tu vas éteindre cet incendie ?"
réponse du colibri, "je le sais mais je fais ma part"


mercredi 29 octobre 2014

En Limousin et en Corrèze, un manque de vision aussi

Ce matin où un rassemblement avait lieu sur la place à l'initiative d'ALLASSAC ONGF contre l'extension de la pomiculture et l'utilisation des pesticides, j'ai trouvé l'édito de Thomas Legrand sur France Inter en référence au drame de Sivens, particulièrement éclairant.




"  Une croissance verte, un nouveau modèle qui nécessitait de nouvelles technologies, de la recherche et de la valeur ajoutée. Un langage que les socialistes pouvaient comprendre et aimer. L’évidence du réchauffement de la planète a achevé de convaincre les plus rétifs. Droite et gauche voient désormais la croissance verte comme un élément de modernité et une façon de sortir de la crise que nous vivons depuis 40 ans. Et pourtant… il reste des chantiers surdimensionnés,  des chantiers qui sont, de par leur conception et leur raison d’être, parfaitement hors des clous de la transition écologique dont, par ailleurs, tout le monde se gargarise. Des chantiers soutenus principalement par des présidents d’exécutifs locaux soucieux de donner (c’est légitime mais c’est anachronique) du travail à leur économie locale, plutôt que de tenter de réorienter leurs territoires vers un modèle plus responsable. En ce sens, Notre-Dame des Landes et Sivens ne représentent pas, comme Plogoff ou la Hague, le combat entre deux modèles de sociétés concurrentes… mais bien le combat contre l’ersatz d’un modèle dépassé et qui est en train de disparaître sous sa propre graisse."

  • Nous sommes exactement dans ce cas de figure avec la pomiculture où les présidents du Conseil Régional et du Conseil Général n'ont eu aucune vision d'un autre modèle pour une agriculture non seulement plus responsable mais aussi plus tournée vers les besoins des consommateurs et ont donc fortement subventionné un secteur économique miroir aux alouettes sur le long terme.

 mise à jour : je lis sur le site de FR3 Limousin que les pomiculteurs de l'association Pommes du limousin contestent les dires d'ALLASSAC ONGF.
Alors voilà sans commentaire une dépêche de l'AFP

Paris, 28 oct 2014 (AFP) - Les agriculteurs risquent des types de cancers différents selon leur secteur d'activités, ce qui pourrait être lié à l'utilisation de pesticides, selon des résultats présentés mardi de l'enquête Agrican sur la santé en milieu agricole.
Le risque de cancer du poumon est ainsi deux fois plus élevé chez les agriculteurs spécialisés dans la culture des pois fourragers, ainsi que dans la taille des arbres fruitiers ou la culture des légumes, a expliqué le chercheur Pierre Lebailly, coordinateur de l'étude Agrican.
Celui-ci s'exprimait lors d'un colloque sur l'exposition professionnelle aux pesticides, organisé mardi et mercredi à Paris par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Pour le cancer de la prostate, ce sont les producteurs de bovin et les agriculteurs spécialisés dans le tournesol, le tabac, les fruits et les pommes de terre qui sont les plus exposés.
La prochaine étape de l'étude sera d'étudier les effets de pesticides spécifiques, pour tenter d'établir un lien plus direct entre cancers et utilisation de produits chimiques.


L'enquête Agrican porte depuis 2005 sur plus de 180.000 affiliés de la Mutualité sociale agricole (MSA). Elle vise à étudier l'impact de l'exposition des agriculteurs à des risques particuliers (pesticides, ultraviolets, virus animaux...), et notamment leurs risques de cancer.


vendredi 24 octobre 2014

marché automnal à ALLASSAC ce matin et marché d'Automne DIMANCHE

 Les chrysanthèmes de saison

 Pommes de terre et navets

 Le toujours bien achalandé stand de poissons

 et hop les magrets de Madame Masdupuy

 Magnifique chou vert





 les fleurs de Montaural

 Et hop un petit café

 Euh comment dire des fleurs artificielles

 Trés moche en vrai !!
  
 On solde les cabas d'été

 et voilà l'on peut revenir dimanche car animations sur la place toute la journée pour le Marché d'Automne.