vendredi 27 décembre 2013

ALLASSAC en vedette dans votre galette des rois

Bravo à la boulangerie Denaes qui a eu la bonne idée à l'occasion des galettes des rois, de mettre en avant
 
"les dix merveilles d'Allassac"


 
 
Pour fève, en forme de timbre à 0.60 euros, vous aurez l'Église saint Jean Baptiste du bourg, celle des Trois Villages, le pont du Saillant, la Tour César, le Manoir des Tours entre autres merveilles.
 
 
 
 
Pour le début de la collection, nous avons eu  le blason de notre fière commune!!
 
Bon, certains sont déjà très avancés dans la collection, nous ne désespérons pas de les rattraper et d'envisager d'ouvrir une bourse d'échanges des merveilles d'Allassac :-)
 
La boulangerie Denaes que certains continuent à nommer chez Soulier se trouve à coté du presbytère, attention rue à sens unique et il y a foule!
 
 
Au passage, on en profite pour admirer le toit enfin fini et en ardoise d'Allassac du Foyer Culturel, réalisation ma-gni-fi-que qui fait honneur à notre commune et à ce qui fit sa richesse au début du 20ème siècle, l'ARDOISE!!!
 
 
 
PS : je précise pour ceux qui en douteraient que bien entendu cet article n'est pas sponsorisé même pas en galette des rois l'un de mes gâteaux favoris.
 
je précise que ces fèves sont de très bon gout ce qui nous change des mugs de l'office de tourisme  (merci OT Brive)
 
 je précise aussi qu'il est honteux que certains aient cédé à l'appel de la frangipane que nous ne trouvions jamais par ici...(voir Wikipédia frangipane au Nord, brioche au Sud)
et que moi j'estime que la Plus Belle Ville Du Monde est FRANCE SUD  :-)

jeudi 26 décembre 2013

une allassacoise à l'honneur


Monique Mouchot a les honneurs de la Montagne aujourd'hui saluant son départ à la retraite du comité de tennis de la Corrèze.

Monique dont la famille est bien connue ici a longtemps habité aux confins de la Place et fait aussi partie de la confrérie " des enfants de la Place" comme nous a qualifié Jean Louis Lascaux.

Monique  " Allassacoise par-dessus tout ", tenant absolument à réintégrer "son Allassac", va donc revenir habiter ici bien qu'elle n'en était pas très loin !!!

L'article particulièrement élogieux sur le role qu'elle a joué au sein du comité de tennis corrézien nous fait vraiment très plaisir pour elle et pour les allassacois.

Bon retour, Monique et bonne retraite dans La Plus Belle Ville du Monde

mercredi 4 décembre 2013

"le cabaret impromptu" revient à Allassac,


 avis à ceux qui ont manqué la précédente édition

En mai, la troupe de théâtre avait déjà donné ce spectacle auquel j'ai assisté et je vous le recommande vivement :  c'est très dépaysant et j'ai bien ri,  on se retrouve dans un café théâtre à l'ancienne avec la salle des combattants aménagées en conséquence...un spectacle pour occuper agréablement un week end d'hiver.



Familles Rurales et son Atelier d'en Face présentent :
"
Cabaret Impromptu"
Samedi 7 décembre 20 h 30 et dimanche 8 décembre 15 h
Salle du combattant
Renseignements et réservations : 06-09-73-61-30





 
  ps : je n'ai pas trop le temps en ce moment d'alimenter le blog bien qu'ayant quelques idées de post sous le coude, remise à niveau pendant les vacances de Noël...

lundi 25 novembre 2013

les inondations d'ALLASSAC en 1963 : une expo au Foyer Culturel

Le foyer culturel et le pays d'art et d'histoire organisent une expo sur les inondations du 1 er aout 1963 (je n'ai pas trouvé d'infos ni sur le site du PAH, ni sur celui de la ville d'Allassac)

Cette expo a lieu cette semaine dans une salle à coté de la bibliothèque de 15 h à 18 h du 23 au 30 novembre et c'est gratuit...


 Le premier aout 1963, Allassac avait droit à ses premières inondations de mémoire d'homme, je vous en avais parlé ici

et encore ici puis nouvelle frayeur le 5 aout (ici)

et la vidéo qu'a bien voulu me communiquer Bernard Reygnier, vidéo tournée par son père et qui fait son chemin sur you Tube (578 vues).

quelques photos que vous retrouverez sans doute à l'expo.
un lien sur un site gouvernemental

dimanche 3 novembre 2013

la maison Chéruit et ma grand mère


 Ce nom ne vous dit sans doute rien et pourtant ce fut au début du 20 ème siècle celui de
l'une des plus grandes maisons de couture parisienne.
Et il se trouve que ma grand mère  a travaillé pour la famille Chéruit.
Régulièrement je consultais Google pour essayer de trouver des informations sur ce couturier "Chéruit" mais à part sur le Wikipédia américain, aucune information en français comme si cette maison avait été insignifiante.

Quelle  ne fut donc pas ma surprise lors d'une nouvelle exposition au Musée Carnavalet à Paris :
"Imaginez-vous pousser la porte de l’une des plus grandes maisons de haute couture parisiennes au début du siècle dernier… Alice Alleaume, première vendeuse de 1912 à 1923 chez Chéruit, 21, place Vendôme, vous reçoit et vous propose de réaliser vos rêves les plus fabuleux…Ainsi, le musée Carnavalet présente, du 17 octobre 2013 au 16 mars 2014, une exposition hors les murs du Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, Roman d’une garde-robe, le chic d’une parisienne de la Belle Epoque aux années 30."
"la célèbre maison Chéruit" ; ma mère qui évoquait souvent ce nom pour justifier le bon gout de ma grand mère avait donc réellement existé et était remise au gout du jour à travers une exposition qui vu le monde qui s'y presse, a un succès fou et mérité.
D'après ce que ma mère se souvient ma grand mère était la femme de chambre de la fille de

  Madeleine Chéruit, "la" couturière.

Ma grand mère Pauline devait être très jeune (15/16 ans, elle était née en 1892). Très bonne élève mais d'une famille pauvre elle n'a pu continuer sa scolarité et est partie travailler à Paris
Comme je vous l'ai souvent signalé mes grands parents maternels habitaient à quelques maisons l'un de l'autre dans la mythique rue de la Grande Fontaine.
De cette rue était aussi originaire une dame, Madame Briola, qui habita ensuite Paris où elle était masseuse.
Sans doute ses riches clientes lui demandaient si elle ne connaissait pas des jeunes filles " à placer" (horrible expression de l'époque).
Ainsi ce fut le cas de Pauline ainsi que d'Hélène qui allait devenir plus tard sa belle sœur. 
Ma grand mère ne s'est jamais plainte des familles chez qui elle travailla, elle aimait Paris où elle retournait avec plaisir.

Forte femme, Madame Briola ne devait pas les laisser tomber une fois dans la capitale : ma grand mère revenue à Allassac surement après la première guerre mondiale qu'elle passa à Lille avec l'une des familles où elle travaillait, en parla toujours en bien.
Mon enfance fut bercée par les récits de ces deux "dames" , j'ai l'impression que tous les après midis où elles se retrouvaient au magasin de ma grand mère, elles ne faisaient que parler de Paris et de la vie qu'elles y avaient menée.

Si bien que voulant créer un blog de ventes de fringues vintage, je voulais l'intituler
" Pauline et Hélène papotent ... et moi je vends."

Ma grand tante avait eu moins de chance, elle était entre autres tombée dans une famille dont la femme était très dure. Suite à une visite, elle avait demandé à Hélène "cette personne était-ce une femme ou une dame ?"
Des années plus tard celle-ci en était encore mortifiée, ainsi commence la lutte des classes...

PS : si cette histoire vous évoque quelque chose et si vous avez des infos sur des cas similaires, merci de m'en informer
allassacplusbellevilledumonde @gmail.com

lundi 21 octobre 2013

vieilles cartes postales "édition Tournet"

 les quartiers
 les bâtiments
les ardoisières


 le Saillant

l'église


Vous voulez en souvenir de votre enfance à Allassac, une série de vieilles cartes postales

envoyez un mail à
allassacplusbellevilledumonde@gmail.com

en racontant l'un de vos souvenirs lié à l'une des cartes postales ci-dessus
cela pourra donc être
  • la rue où vous habitiez (la barrière et l'avenue du midi par exemple)
  • le bâtiment fréquenté (école des garçons, maison du combattant...)
  • le lieu (le Saillant, les ardoisières...)
  • la Place et l'église pour la messe par exemple ou le catéchisme....
Un jury international décidera des vainqueurs et de l'envoi de la série!!!!

dimanche 6 octobre 2013

Les chambres d'hôtes à ALLASSAC

Jusqu'à peu il était difficile de trouver une chambre à ALLASSAC, et les nombreux touristes qui affluent, en étaient fort dépités :-)

Quelques adresses ( ma liste peut bien entendu être mise à jour si besoin)
  • Dans l'ancien couvent dont je vous ai parlé ici,

Chambres très chics dans un cadre magnifique dans la mythique rue de la Porte Basse (ici)
les propriétaires ont 3 chambres d'hôtes,


 7 rue Porte Basse
19240 ALLASSAC

Tél : 05 55 23 03 61
Tél 2 : 06 73 39 13 64
soulierbernadette@orange.fr
lien

  • une chambre d'hôtes au 10 rue Jean Cariven (ici)

le site est joli,
deux bémols bien que le nom "pomme et ardoise" soit sympa, voir en photo les immondes golden qui nous empoisonnent me crispe !!!!!

et qualifier Allassac de "Village" est à la limite du supportable (cf ma mère!!!!)

Le propriétaire fait des photos d'ici et d'ailleurs absolument superbes.



un gite qui a l'air top et en tous les cas si vous y allez, c'est vraiment "ici" (lieu, architecture, intérieur)
 

trop fière que ce blog soit mis dans la rubrique "amis" et  qualifié d'incontournable :-) merci !!!

 

samedi 28 septembre 2013

un si joli petit cimetière au Saillant ... de Voutezac

Incursion dans la commune voisine avec laquelle nous partageons le Saillant.
On m'avait alertée sur ce vieux cimetière remis enfin en état par la commune de Voutezac et qui se situe au bout du chemin du vieux cimetière (!) au Saillant.
 

La partie du Saillant de Voutezac est la plus typique avec son habitat resserré, ses maisons de vignerons, cave au rez de chaussée et escalier extérieur.
Beaucoup se rénovent et l'ensemble a de l'allure avec la chapelle et ses vitraux de Chagall, le château Mirabeau, le pont, les bords de la Vézère, le barrage bref le Saillant va devenir "the place to be"!
  S'y ajoute un nouveau lieu de ballade  : l'ancien cimetière.
La preuve par des photos

 Nous commençons par franchir ce qui est devenu une frontière entre nos deux communes : le pont du Saillant en cours de rénovation.

 Puis nous allons toujours tout droit en passant sous un porche jusqu'au "chemin du vieux cimetière"

 
 Un beau chemin part de là vers Vertougit mais pas besoin d'aller si loin
 car enjambant le ruisseau que longe le chemin, nous apercevons un joli pont
 de part et d'autre la belle campagne corrézienne





 


l'entrée


 tout en pente il est jonché de tombes



 
de stèles effondrées  



 un monsieur Lajoinie décédé le 25 juillet 1885, à l'âge de 46 ans

à gauche la tombe de Marie, décédée à 14 ans
 
 
 nous ressortons

 dans un  pré des ânes ou peut être des chevaux!!

 le corps de bâtiment d'une ferme sur notre gauche

les terrasses de vignes qu'il y avait jusqu'à Vertougit à l'époque où le vin produit ici avait beaucoup de succès et de notoriété.

  


 devant nous les maisons qui longent le ruisseau, me font penser à Argentat ou Beaulieu !!!
 et puis la belle maison dont le porche nous a ouvert le chemin avec dans la cour un bananier et un palmier eh oui vous êtes en Corrèze et non sur la Côte d'Azur.

Nous repartons vers notre Plus Belle Ville du Monde en saluant la Chapelle du Saillant qui fait la gloire de ce village...
mais son vieux cimetière ne nous a pas déçus
il flotte dans l'air un je ne sais quoi de très émouvant, 

Mieux vaut tard que jamais pour sa rénovation :-)

samedi 21 septembre 2013

Relais Petite Enfance et compagnie

été 2013
Non seulement c'est laid,
Non seulement cela a mal vieilli (photo de 2010 voir ici)
Mais quel terrible symbole ces lattes de bois qui évoquent des grillages pour un lieu où sont accueillis des enfants...
janvier 2010

Admirez la cohérence de ce bâtiment : d'un coté le centre communal social, de l'autre le triste bâtiment pour la petite enfance.
Comme je l'ai hélas à maintes reprises souligné on ne peut pas dire qu'on soit la Plus Belle Ville par nos rénovations architecturales contemporaines. 



là sera le centre communal social


 
Bon, attendons la fin des travaux pour un jugement définitif, on ne sait jamais, l'ensemble une fois fini aura peut être plus d'allure
 
mais franchement lorsqu'on arrive du Champ de Foire, bel ensemble avec le square et ses bancs made in Allassac où des gens viennent pique niquer,
le petit jardin du Monument aux morts avec une femme à son sommet,
et que l'on découvre ce qu'est devenue l'ancienne caserne des pompiers,
 comment dire...
 

Dans la série, nous aurons l'ancienne mairie dont la rénovation de la toiture est un parcours du combattant mais le résultat superbe et la nouvelle salle culturelle dont pour le moment le look est celui d'un cube de béton...

mardi 17 septembre 2013

notre députée Sophie Dessus

a mis en avant lors d'une intervention à l'Assemblée Nationale la semaine dernière, 
 la force d'un festival en milieu rural pour faire venir la culture.

 
Elle a expliqué comment un festival par l'investissement de chacun permet, sans doute avec l'exemple d'Uzerche, de rencontrer des publics qui pensent que la culture n'est pas pour eux.

Elle  a souligné le rôle des festivals dans tous les domaines culturel, économique, démographique et social d'une commune.
"Le festival est le projet d'un  territoire pour renforcer son identité, construit avec toute la population
on rentre dans l'école, la maison de retraite et même la prison.
une culture pour tous et partout."

Nous n'avons pas de festival ici pourtant nous avons des lieux qui s'y prêtent (j'en avais parlé ici au début de ce blog.).
Bien sur il y a le festival de la Vézère qui a une excellente réputation de qualité et qui fait le plein mais je ne sais pas si l'on peut dire qu'il est ancré dans le territoire, à voir les numéros d'immatriculation des voitures lors des spectacles.
  Sophie Dessus a aussi mis en avant la continuité de l'action durant toute l'année autour d'un festival porteur de projets locaux.
De nombreuses villes de la taille d'Allassac ont vu leur tissu économique et leur notoriété se développer grâce à des festivals. C'est le cas pour Marciac, pour les Vieilles Charrues et tant d'autres.

Il y a toujours des grincheux mais quand, pour cause de grève des intermittents du spectacle, le festival d'Avignon a été annulé on a vu comment les commerçants sont montés au créneau pour se plaindre de la baisse plus que sensible de leur activité.

Nous nous avons quand même les puces de l'Ascension et d'Automne qui encore une fois ont fait le plein et montrent quand même notre pouvoir d'attraction et d'organisation ...
en attendant un Festival ...............
 

lundi 9 septembre 2013

Le macaron d'ALLASSAC s'exporte ...

 
 Un fidèle de ce blog ayant passé de nombreuses vacances à Allassac et habitant la région lilloise a posté ce commentaire et cette photo sur Twitter hier.
merci à Bruno B pour ce clin d’œil

  • le twitter de ce blog: allassacpbvdm
  • signalons que le CSA (club sportif allassacois) a un twitter @csallassac

mercredi 4 septembre 2013

642 hommes, femmes et enfants ont été massacrés à Oradour sur Glane, le 10 juin 1944 : ne jamais oublier

Visite historique du Président Allemand
(excellent article signé par Thomas Wieder dans le Monde)

 Vivant ici, à Allassac en Limousin, nous avons tous été très marqués par l'histoire d'Oradour sur Glane ; on nous l'a racontée, on y est allés
 et c'est un vrai cauchemar,
rajoutons à cela ce qui est arrivé à Tulle la veille du jour
où cette terrible division das Reich accomplissait l'horreur à Oradour (99 personnes, exécutées par pendaison le 9 juin 1944 à Tulle)
 Ce n'est pas par hasard si cette commémoration a lieu alors que notre ancien député et maire de Tulle soit Président de la République.

Vous savez qu'à Allassac, grâce en particulier à l'action de Jean Louis Lascaux, rien n'a été oublié de cette époque terrible, ces manifestations du souvenir rappellent que toujours et encore il faut lutter contre les extrêmes car la bête immonde n'est jamais loin et se nourrit de la peur de l'autre et de la difficulté sociale.*


Nous avons eu ici aussi nos héros et nos martyrs

quelques articles parus sur ce blog ayant trait à cette période terrible de notre histoire


Je rappelle le livre de Maxim Léo, histoire d'un allemand de l'est dont je vous ai parlé ici.
Cette visite, même si elle semble très tardive, montre que des peuples peuvent se réconcilier malgré toutes les atrocités qu'ils ont eu à subir à cause de la folie d'un homme.

dimanche 1 septembre 2013

une stèle en son honneur


Il y a deux ans en arrivant "au marché délocalisé" pour cause de fête annuelle (oui la fête c'est une fois par an, alors on se calme!!),
 il faisait beau (ici), l'ambiance aurait du être légère, elle était plombée, des grappes de gens échangeaient consternés une nouvelle.
Quelques bribes de mots m'ont fait penser qu'un drame était arrivé la veille au stade de foot durant un entrainement.
C'était le cas (voir "drame au foot" )
Personne n'a oublié : en allant à la piscine, devant l'entrée du stade, j'ai garé ma voiture devant une stèle qui m'a intriguée.
Hommage des joueurs du CSA et de leurs dirigeants à celui qui fut un Président très apprécié et très regretté, Frédéric Raffaillac.